Chatterie du Cercle des Fées

Chatterie du Cercle des Fées

Le Highland Fold

 

La principale caractéristique du Scottish Fold réside dans ses petites oreilles pliées vers l'avant, qui lui donnent l’air de porter une casquette.

Son Histoire

La légende raconte qu’au XIXème siècle, un marin anglais aurait ramené de la province chinoise du Petchili (Hebei) un chat aux oreilles repliées. Malheureusement, aucun documents n'a jamais confirmé cette légende.

Ce  qu'on sait avec certitude sur le Scottish Fold, est qu’il est  né dans une ferme écossaise en 1961 dans la famille Mc Rae. Il est le résultat d’une mutation génétique spontanée qui c'est produite au départ chez un chat de gouttière qui donna naissance à un chaton blanc appelé Susie.

4 semaines après sa naissance, elle présentait de curieuses oreilles repliées vers l'avant. Les propriétaires la gardèrent et lui firent  faire une portée.  2 chatons aux oreilles pliées naissent, dont une petite femelle blanche baptisée Snooks, donné à la famille Ross. Constatant que les oreilles pliées se transmettent de génération en génération, la famille Ross décident d’en faire un élevage (chatterie Denisla)  et de faire reconnaitre cette race. Pour cela ils font appel à une éleveuse britannique passionnée de génétique, Pat Turner, qui maria un chaton aux oreilles pliés avec des femelles British Shorthair.

Après plusieurs générations de Fold, elle en arrive à la conclusion d’éviter de marier absolument deux chats à oreilles pliées, sous peine d’obtenir des chatons avec des problèmes osseux caractérisés par une rigidité des membres ou de la queue. La mutation étant due à un gène dominant, il suffit qu'un seul des deux parents en soit porteur pour faire apparaître la caractéristique.

La race fut, parallèlement exportée en Allemagne et aux Etats-Unis et à  la fin des années 70, une souche se développa aux Etats-Unis, grâce à des croisements avec l'American Shorthair ou l'Exotic à poil court(Persan également). Aujourd’hui, seul  le croisement avec le British Shorthair ou longhair reste autorisé.

Le fold existe non seulement en version à poils courts mais aussi en version à poils mi-longs appelés Highland Fold. (A savoir que dès l’origine de la race, Susie et  Snooks donnèrent des chatons à poils mi-longs) Par la suite, les éleveurs réussirent à fixer et à développer la race. Le Scottish Fold fait son apparition en France seulement en 1982, lors de l'exposition du Cat Club de Paris, ou il fit grande sensation. Pourtant, aujourd'hui encore, le Fold n’est pas reconnu par la FIFe. Certains Britanniques reprochent au Fold des troubles auditifs (probablement plus dû à la couleur de la robe blanche qu’autres choses) et cérébro-spinaux.  La race reste donc surtout développée et concentrée aux Etats-Unis, où des associations félines l’ont officiellement reconnue !

Depuis plusieurs année le Fold est menacé d’extinction. On l’accuse d’être un chat pouvant présenter des  problèmes articulaires graves : vertèbres qui se soudent au niveau de la queue ou des pattes. Parait-il que c’est en Allemagne que les pires détracteurs du scottish fold se sont regroupés. Du coup le voilà interdit d’exposition dans certains clubs.  Egalement en Angleterre, le Governing council of the cat fancy a décidé de suspendre l’enregistrement des scottish fold.
Et bientôt en France, le LOOF décide de suivre la mode et organisent  de nouveaux standards, début 2008. Pourtant, dans un premier temps, la race avait été reconnue sans problème. Mais on lui a ensuite reproché des problèmes de surdité (qui est plutôt liés à la robe blanche qu’à la race).  Il faut savoir, que les risques existent bel et bien mais étant reconnus, ils sont par conséquent réduits au maximum. La plupart des éleveurs, bien informés et consciencieux se battent pour défendre leur race…

Il faut rappeler la complexité de son élevage : La règle absolue, est que le Fold   NE DOIT PAS être marié avec un autre Fold mais  avec un chat à oreilles droites (brisish shorthair/longhair).

 

Son Caractère

Tout comme son cousin le british, c’est un chat attentifs , très présent et très attaché à sa famille. Il s’entend parfaitement bien avec ses congénères ainsi que les chiens et autres animaux. Il peut être un acrobate intrépide voire fugeur. Dans la nature, c’est un redoutable chasseur de souris…

 

Entretien

Il a une très bonne santé et est peu enclin aux maladies. Un brossage de temps en temps suffit aux poils courts par contre il faut le faire beaucoup plus régulièrement pour les chats aux poils longs,  surtout en période de mue, des nœuds risquent de se former au niveau du frottement au buste, patte (eissels), de la culotte et de la queue. Concernant les oreilles, il suffit de soulever le pavillon et de nettoyer délicatement l’intérieur avec un coton imbibé d’eau tiède ou d’une lotion prévue à cet effet.



04/06/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour